La Secte des Legendes



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Texte [Concours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Texte [Concours]   Lun 16 Mar - 21:25

J'aimerais quelques avis. C'est pour un concours. Faut faire un cours texte et la thématique est la lumière. J'ai peur de trop m'en détacher aussi je peux faire quelques clins d’œil à droite à gauche pour la justifier... C'est à rendre demain donc besoin d'un avis rapide. Je la laisserai histoire de dire. Des bisous. Cordialement.

Terre incongrue

Apeuré par le Soleil qui s'acharne sur ces terres hostiles, Gordon déchire un morceau de tissu pour essuyer son crâne couvert de sueur. L'horizon se découvre et plus un seul arbre n'ose se dresser, angoissé à l'idée de dissimuler l'enfer somnolant. Malgré sa force de caractère, le jeune homme se cache les yeux tout en se frottant le nez pour s'insatisfaire du désastre.

Alors il marche, fuyant l'obscurité qui l'immortalise, se demandant d'où lui est venu ce courage qui l'a poussé à sortir du refuge. La curiosité de découvrir un nouveau monde sans aucun doute. Maintes années s'étaient déjà écoulées depuis l'accident, et de son bas-âge il n'avait connu que les épais murs de la citadelle souterraine. Gamin déjà il touchait du doigt la liberté dans ses rêves les plus inavoués, après que sa mère lui ai conté la merveilleuse histoire d'une époque révolue.

Les teintes grisâtres se superposent pour donner forme à la vallée, et l'herbe commence à repousser près du rivage. La vue est si belle qu'on oublie l'hostilité des lieux. Après tout qu'en sait-il, on lui répétait sans cesse que l'air est toxique et que des créatures sorties d'une imagination enfantine hantent la zone, mais personne ne les a vraiment vues. Dans le doute il faut s'assurer de rester en vie, au moins jusqu'au matin suivant, pour jouir suffisamment de ce que beaucoup ne connaîtront jamais.

Son sac est plein de friandises stockées au compte-goutte depuis des mois ; l'idée n'est pas fraîche mais il fallait oser. Au milieu de ces vivres quelques outils : un couteau lisse, un crochet métallique légèrement tordu, et une carte chiffonnée, anciennement utilisée par les sismologues avant que le drame n'arrive. Il l'avait trouvée dans un dépotoir laissé à l'abandon ; les souvenirs entassés ne rappelant que de mauvaises choses à celui qui s'y aventure. Malgré l'usure du papier on peut savourer les courbes délicates des montagnes et des vallons, qui s'enchevêtrent dans une danse harmonieuse. Son doigt boudiné glisse lentement vers un endroit particulier.

« Ici. C'est parfait. »

Un pied. Puis l'autre. Demain n'attend pas. Le poids du sac le ralentit, alors il entame ses provisions. Le chocolat fond vite avec cette chaleur, aussi il commence par ces derniers, regrettant de ne pas pouvoir reporter la dégustation à plus tard. C'est Margaux qui les lui avait offerts, une rouquine aussi pâle que naïve, qui a le béguin pour qui s'intéresse à elle.

« Adieu Margaux, adieu ton sourire gêné déformant tes lèvres gercées. »

La chaleur disparaît au profit de la nuit et les odeurs de terre mouillée s'estompent. Tout ceci est nouveau. Tout ceci le chatouille, l'amuse et le pique. Tout ceci l'inquiète, ils sont loin les autres. Les mélodies du vent deviennent des ricanements bondissant de falaise en falaise. La liberté, il en a toujours voulue, et maintenant qu'il l'a obtenue il ne sait pas quoi en faire.

Les pas s'enchaînent mécaniquement, et le rythme effréné rend l'arrivée rapide. C'est bien ici qu'il voulait aller. Une grande plaque dorée embellit les lieux :

Je suis l'Alpha et l'Oméga
Le commencement et la fin
Ici repose le souvenir
De ce qui faisait notre force

Le sol, parsemé de branches mortes sur lesquelles une étrange poussière noire s'est déposée, s'imprègne des traces de pas. Les débris entassés recouvrent les premières victimes de la catastrophe, et on imagine difficilement que l'endroit était la fierté de la région. Même le bâtiment principal peine à rester debout, s'effondrant sous le poids du béton marqué à jamais. Jadis le centre d'une économie flamboyante, la technologie avait poussé l'homme dans la solitude.

Au sein du refuge une étrange tradition s'est installée ; la dixième année de chaque enfant s'accompagne d'un rite de passage durant lequel on lui explique le périple des survivants. Ainsi fut contée la chose : il était une fois. Quand l'Homme eut peine à combler ses ambitions d'expansion, il chercha un remède contre ce chagrin. Et le pouvoir de la lumière fit son entrée : l'énergie qu'elle dégage est la réponse aux attentes d'une génération. Malheureusement, les grands de ce monde se rendirent dépendant, et malgré les avertissements sur la dangerosité de la chose, ils continuèrent à en abuser. Lorsque la terre gronda, l'énergie se dissimula, laissant place au chaos. Bien heureux furent ceux qui anticipèrent la tragédie. Aujourd'hui ils restent tapis dans les profondeurs, en petit groupe, attendant que la colère de la nature s'estompe, et laisse place au renouveau.

Un cri, et une histoire qui prend fin.

« Au lit c'est l'heure ! »

Dix heures sonnent au gré des battements de la pendule. Et pendant que l'enfant maintient fermement une serviette en papier couverte de gribouillis il s'exclame :

« Mère, vous ne voyez pas que je joue ? »

Amusée par le sérieux de son garçon, madame surenchérit. Elle lève le doigt, fléchit la tête suffisamment pour que ce soit visible, mais pas trop pour éviter d'avoir l'air ridicule.

« Eh bien, mon cher explorateur, si ce n'est pas trop vous demander, j'aimerais que vous alliez dormir. Les jeux peuvent attendre, vous êtes grand maintenant. »

Sachant qu'un doux sourire l'attend, il repose ses couverts, jette sa serviette, et se dirige vaillamment vers la salle de bain. Et pendant qu'il se prépare son regard ne peut se détourner du miroir :

« Je suis grand maintenant ? »

Traînant le pas jusqu'au lit, il repense à la première fois qu'il est monté sur un vélo. Au bisou effacé de sa copine d'école. A toutes ces billes qu'il a gagnées en une seule journée. Les souvenirs fusent dans sa tête, et il ne sait où les ranger. Alors ils s'échappent, pour laisser place à d'autres.

« Je mets ta veilleuse, Gordon. »

D'une voix faible, il marmonne quelques mots, avant de fermer paisiblement les yeux.

« J'ai plus besoin de lumière pour m'endormir. Je suis grand maintenant. »


Dernière édition par Kidoriam le Mer 18 Mar - 17:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiash

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 21
Localisation : Montpellier
Points : 152
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Lun 16 Mar - 21:51

A part le soleil et à la fin où tu parles d'altruisme, j'ai jamais fait le lien avec la lumière, le thème est plutôt son contraire j'ai l'impression.
Après je suis juste peut-être totalement con ^^
Sinon j'ai du mal à saisir le sens de cette phrase :
"Qui tissent un drap dans lequel se blottir et font oublier le passé formateur", il manque un mot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Lun 16 Mar - 22:33

Bon j'ai eu quelques avis.
Je vais refaire une bonne partie du texte en simplifiant à mort.
La thématique n'est pas respectée. Ce texte est ancien et je l'ai modifié pour l'adapter, mais ce n'est pas suffisant. Et disons que c'est très métaphorique mon style : le fait d'utiliser des mots compliqués rend la lecture incompréhensible. J'aime écrire pour moi de manière générale mais je dois me détacher de mes habitudes, ça fait un bon exercice. En espérant réussir, j'ai demain toute la journée pour retravailler tout ça.


Pour cette phrase "Qui tissent un drap dans lequel se blottir et font oublier le passé formateur" c'est un peu comme au zoo. Un animal dans la nature il se démerde. Tu le captures, tu le dorlotes, il oublie son instinct. C'est une manière de dénaturer la finalité individuelle. C'est le genre de métaphore dont je parlais plus haut. Mais comme me l'a expliqué Thyroflan (oui oui le fameux) : "Individuellement c'est sympa, mais mis bout à bout c'est vomitif" (ou un truc du genre) et j'approuve ^^

Let's do better mes amis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 18 Mar - 1:14

Voilà j'ai édité mon premier post.
Je pense que c'est mieux Wink

Merci de me dire si certaines phrases sont mal tournées et si la fin est claire. Et l'ensemble du texte de manière générale.

J'ai besoin d'avis avant demain, 18 mars 2015, à 14h. Après quoi je dois aller poster fissa fissa le courrier sous peine d'être éliminé d'office (oui oui c'est dure la vie).

La fin est un peu bâclée je compte la reformuler à l'aube, mais là je sature j'ai enchainé dix heures d'écriture sans pause...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiash

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 21
Localisation : Montpellier
Points : 152
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 18 Mar - 2:57

J'ai du mal à cerner le thème de la lumière encore une fois, ça ressemble beaucoup plus à de la découverte, survie, du voyage.

J'ai quelques petites remarques sinon :
"Un pied. Puis l'autre. Demain n'attend pas. Le poids du sac le ralentit, alors il entame les provisions. Le chocolat fond vite avec cette chaleur, aussi il commence par ces derniers, regrettant de ne pas pouvoir reporter la dégustation à plus tard. C'est Margaux qui les lui avait offerts, une rouquine aussi pâle que naïve, qui avait le béguin pour qui s'intéresse à elle. Adieu Margaux, adieu ton sourire gêné déformant tes lèvres gercées."
Tu emploies la troisième personne pour désigner Gordon en début de paragraphe, mais à la dernière phrase tu utilises la première c'est assez perturbant, ça m'a donné l'impression que ton personne était omniscient l'espace d'une seconde.

Le coup de la veilleuse est superbe, mais j'aurais plus pensé à l’arrêt du "flasback" à ce moment-là avec Gordon qui prononce « Pas ce soir maman, pas ce soir. » au temps présent, sur les terres hostiles, pour souligner la difficulté de son voyage. Enfin c'est comme ça que je le vois.

Au niveau des fautes de grammaire j'en ai retenu deux :
"après que sa mère lui ai compté la merveilleuse histoire d'une époque révolue."
Tu t'es trompé de verbe, c'est "conter" et non "compter".

"Ainsi fut contée la chose : il était une fois. Quand l'homme eu peine à combler ses ambitions d'expansion"
"Quand l'homme eut" est la bonne orthographe.

J'espère que je n'ai pas mal compris ton texte en tout cas.


Dernière édition par Akiash le Mer 18 Mar - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 18 Mar - 3:02

Merci beaucoup pour ce commentaire construit !
J'ai corrigé les deux fautes. En effet elles ne m'avaient pas tapé dans l’œil c'est bien vu Wink

[...] Adieu Margaux, adieu ton sourire gêné déformant tes lèvres gercées.

Je vois ce que tu veux dire ; je vais y cogiter demain si j'ai le temps. Et ça, c'est pas dit !

La rupture n'est pas trop brutale ? Elle se comprend facilement ? Le changement de style est volontaire, mais pas trop choquant ?

Le thème de la lumière est abordé par la finalité du voyage initiatique et la dernière phrase l'explicite clairement... J'ai du mal à faire plus :'/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiash

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 21
Localisation : Montpellier
Points : 152
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 18 Mar - 3:27

Pour la phrase avec Margaux, j'aurais continué d'écrire à la troisième personne tout simplement :
Adieu Margaux, adieu son sourire gêné déformant ses lèvres gercées.
Ou alors encore plus simple, sous la forme d'une phrase orale :
« Adieu Margaux, adieu ton sourire gêné déformant tes lèvres gercées. »

Pour le changement de style, c'est plus difficile parce que ta phrase peut-être aussi utilisé par un adolescent "révolté".
Une phrase de transition est peut-être préférable, mais je pense que la rupture doit être plus "brutale" sans être insultante si tu ne veux pas en mettre une [phrase de transition] en confrontant un dialogue "mère/enfant" (surnom, langage enfantin) à celui de "mère/adulte". Un dialogue entre une mère poule face à son enfant adulte émancipé par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 18 Mar - 14:22

aahah hzaefhez hfhe uuezhnvnez vn eznv zev z.e......
Putain de bon sang de bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 18 Mar - 17:49

Voilà j'ai posté la version finale. Le texte est parti, aléa jacta est j'espère que ça plaira. Je veux plus en entendre parler avant longtemps maintenant... T_T

Merci à ceux qui m'ont aidé de par leurs critiques et leurs encouragements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Lun 18 Mai - 20:18

Bon bah ça n'aura pas suffit pour passer la sélection régionale. On verra la thématique de l'année prochaine Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrSalt

avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Localisation : Au bord de l'eau, à Sufokia.
Points : 218
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Lun 18 Mai - 22:15

Ecris pour toi, impose-toi des contraintes, mais séduis-toi avant de chercher à séduire les autres. Je n'ai pas meilleur conseil dans l'art. ^^

_________________

Alerte à Paris : des colonnes de gauchistes se branchent sur l'Irak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Lun 18 Mai - 22:48

Des conseils tout le monde en donne au point de plus savoir lesquels écouter ; chacun sa perception de la chose je pense. Quoi qu'il en soit tu es empli de suffisamment de sagesse pour que je prenne note de ta remarque ^^
En tout cas je trouve que c'est mon meilleur texte. J'me suis fait plaisir à l'écrire, en témoignera The qui a été mon fidèle bras-droit dans la rédaction. Tant pis si je n'ai pas été retenu, mais j'avoue que ça aurait été encourageant. C'était quand même marrant à faire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrSalt

avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Localisation : Au bord de l'eau, à Sufokia.
Points : 218
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Lun 18 Mai - 23:38

Oui bien sûr! Et tant mieux si tu es satisfait de toi. Smile

_________________

Alerte à Paris : des colonnes de gauchistes se branchent sur l'Irak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mar 19 Mai - 10:48

Citation :
Voici les commentaires du jury :

Style d'écriture : Attention aux incorrections (verbes au passé, correspondances des temps, ruptures de style), cela nuit à la progression dans la lecture on perd le fil.

Structure de la nouvelle : la première partie nous emmène dans un univers mais ensuite la structure de l'histoire n'est pas bien menée et perd de son efficacité.

Respect du thème : Originalité à travers la peur du noir mais pas assez assumé.

L'année prochaine avec plus de temps ça devrait le faire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrSalt

avatar

Nombre de messages : 207
Age : 26
Localisation : Au bord de l'eau, à Sufokia.
Points : 218
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 20 Mai - 1:10

Je crois que j'ai vu l'affiche du concours à la fac, c'est un truc pluridisciplinaire non?

_________________

Alerte à Paris : des colonnes de gauchistes se branchent sur l'Irak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kidoriam
Artisan-créateur
avatar

Nombre de messages : 733
Age : 24
Localisation : Amiens SISI
Points : 820
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Texte [Concours]   Mer 20 Mai - 15:26

C'est un concours organisé tous les ans par le CROUS. Tu peux d'ailleurs participer l'année prochaine !
Et y'a pas qu'un concours de nouvelles, mais aussi de photos, de court-métrages, etc...

Le lien de cette année :
http://www.cnous.fr/culture/les-concours/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte [Concours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte [Concours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Couleur texte / Couleur liens
» Comment voir le texte du message ??
» voicit un texte fait sur l'instant present
» Une texte pour fêter la St-Valentin, par Etienne Rouleau
» [ACS]Texte quand on rentre dans une zone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Secte des Legendes :: Le Village :: Taverne-
Sauter vers: